Les fleurs du cerisier - Idée de beauté intérieure # 12

Je ne sais pas comment c’est pour vous mais moi je m'égare assez souvent sur le chemin de la sagesse. En tout cas j'ai l'impression de m'égarer mais probablement cela fait partie de mon chemin à moi... Ce que je constate c'est que je me perds, je perds mon temps (et moi le premier à répéter inlassablement qu'on ne peut pas perdre du temps...), mon énergie, ma concentration aussi.
 
C'est la faute à (c'est toujours pratique de pouvoir donner la faute à quelqu’un) Facebook, entre autres. Mais c'est ici, ma source de sagesse. Non, ce n'est pas vrai, celle là elle est en moi, mais c'est ici que je trouve le plus de stimulation. J'ai des merveilleuses amies et des non moins merveilleux amis qui mettent de l'inspiration sur mon mur à rendre angélique le diable (merci à vous toutes et tous!), j'ai aimé des pages qui débordent de richesses du cœur, de l'âme et de l'esprit. Je passe mon temps à lire ces messages, à regarder ces vidéos d'enseignement, à sauvegarder des citations, des images et des idées qui me touchent particulièrement et/ou que je souhaite partager avec ma bien-aimée. Des conseils que je souhaite mettre en pratique, des chemins que je souhaite explorer, des sagesses dont je souhaite m'abreuver, jusqu'à en devenir ivre.
 
Et c'est là, vous l'imaginez bien, que je me perds. Je pars dans tous les sens, dans toutes les directions. Je laisse tomber, après dix minutes seulement, une pensée profonde qui pourrait bien éclairer mon chemin pour une autre pensée profonde qui éclaire un autre chemin. Je remplace une réflexion riche qui me nourrit par une vidéo aussi nourrissante. Certes, j'ai l'impression de me balader dans un jardin fleuri à perte de vue, quelle merveille, n'est ce pas? Je rêve d'une vie remplie de béatitude, d'amour et de beauté où il n'y a plus des contraintes (car accepté pleinement), plus de souffrance (car détaché ou transformé), plus de jugements (car j'ai atteint le niveau ultime de bienveillance ...
 
Et juste avant de me noyer dans la sagesse ou plutôt dans ma quête de sagesse je sens cet appel fort de ralentir. Qui va piano va sano, e lontanto. Tu sais ce que cela veut dire, ralentir? Vraiment? Pas si simple, pour moi en tout cas, et pourtant, je les “connais” tous, ces chemins de Slow Life, de “faire moins mais mieux”, de vivre ici et maintenant. Cela me fait penser à cette fameuse citation qui dit que, quand tu n'a pas le temps, eh ben, médite, et que je ne suis encore jamais arrivé à appliquer... J'ai envie de reprendre ma flûte traversière pour jouer la musique de ma vie (avec toutes les fausses notes qui font parties mais je ne trouve pas le temps. J'ai envie de voir mes ami/e/s dans la vrai vie, de boire un café ou un verre de vin, d'échanger, de partager, de faire des connaissances, au lieu de rester derrière mon écran avec le désir toujours aussi profonde d'apprendre et d’éveiller la conscience à la magie de la beauté et à l'importance de la puissance féminin.
 
Donc je vais écouter cette voix qui me demande de ralentir. Je ne vais plus sauvegarder tous mes coups de cœur, je ne vais plus regarder tous les 5 minutes mon écran pour savoir qui a aimé mes images. Je ne prends plus qu'une idée à la fois pour pouvoir l'approfondir, lui donner le temps qu'elle mérite et qu'elle a besoin pour m'illuminer, ou pas. Je vais faire des vraies pauses et me réjouis de faire des rencontres dans la vraie vie. Je vais dans le jardin, de ce pas, laisser le soleil caresser ma peau, respirer, écouter les oiseaux, m'imprégner de la beauté des fleurs du cerisier jusqu'à ce que mon cœur déborde, laisser opérer la magie de la beauté et y trouver la sagesse. Sentez-vous libre de faire pareil
 
Sven Ahlborn
 
 
efflorescence — (noun) Recognized as one of the most beautiful words in the English language, efflorescence is recognized as a state of blooming, flowering and development.
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Accepter l'inacceptable - Idée de beauté intérieure ° 13

La beauté, un bien de consommation? - idée de beauté intérieure # 4