Les grandes idées et le quotidien - idée de beauté intérieure # 6

Les grandes idées, c’est bien mais ce qui compte, tous les jours, c’est le quotidien. C’est la réalité de notre vie. S’annonce gentiment la fin de l’année et son lot de rétrospectives, de résumées et, indéniablement y lié les bonnes résolutions que nous allons bientôt prendre. C’est le moment des grandes idées. Il faut avoir des buts dans la vie. Si j’arrive là, je serais enfin heureux... Mais les grandes idées s’usent souvent au quotidien.

Comment faire alors? Tout simplement (j’adore cette expression...) toujours et encore arrêter de comparer et puis, apprécier les petites choses. Une grande vie est bien plus faite par pleins de petits moments de qualité que par quelques gros morceaux qu’on s’offre de temps en temps dans un train-train pour le reste assez morose. Et à force de courir derrière les grands moments de bonheur il nous arrive parfois de ne plus voir ces petites choses. 
 
Dernièrement j’ai préparé le repas, comme tous les jours. J’ai pelé un oignon et je l’ai découpé, et pleuré. Puis j’ai coupé le bout dur d’une gousse d’ail, l’incise en longueur et commence à lui ôter sa peau. Une partie tombe sur la planche et le reste ensuit. Avec la lame du couteau je les pousse vers le bord de la planche et m’apprête à couper ma gousse quand je vois, soudainement, la beauté qui se cache à l’intérieur de la peau d’un gousse d’ail rose. Un moment de découverte et de pur bonheur. Cette beauté je la trouve aussi quand je coupe des oranges, des artichauts et bien d’autres fruits et légumes qui nourrissent du coup non seulement mon corps mais aussi mon âme. Avez-vous déjà admiré la beauté du dégradé des couleurs d’un chou frisée? Mais la beauté du quotidien se cache aussi dans les domaines des choses qu’on aime bien faire, dans des gestes, des mouvements d’un artisan, une goutte d’eau qui scintille, dans une mélodie, un rire, une odeur de café, le goût du chocolat qui fond sur la langue, le toucher d’une surface, dans la qualité d’un travail, dans la danse d’une feuille qui tombe par terre ou d’une dernière pétale qui laisse apparaître la capsule de graines, pleines de nouveaux projets de vie... Émerveillons-nous!
 
Ce qui compte vraiment, ce ne sont pas les grandes idées mais bien mon quotidien. C’est pour ça que j’essaie de le rendre le plus beau possible, de le remplir de petits moments de gratitude, d’éclats de beauté, d’un sourire, voir deux ;-), de paix, de lumière et d’amour envers moi, mon entourage, ma vie, mon quotidien. Quand j’ai cette base solide (que je soigne quotidiennement) j’ai toute la force de m’attaquer aux grandes idées. Et de réussir!
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

N’oublions pas nos racines - Idée de beauté intérieure # 16

La mesure - Idée de beauté intérieure # 11

Les fleurs du cerisier - Idée de beauté intérieure # 12